mardi 12 avril 2011

Appel à articles

Étudier les récits de voyages (XVe-XXIe siècles) :

nouveaux questionnements, nouveaux enjeux

Parce qu’il passe pour être un genre sans loi se nourrissant d’autres régimes discursifs et d’autres savoirs (histoire, anthropologie, sciences naturelles…), le récit de voyage appelle des méthodes de recherche variées, il suscite des questionnements situés aux confins de l’analyse littéraire et des sciences humaines. Par exemple, le témoignage – depuis le moment de l’expérience, jusqu’à celui de sa formalisation, de sa diffusion et enfin de sa réception – se situe au cœur d’un processus complexe qui engage des interprétations diverses et (parfois) complémentaires, pouvant profiter des apports de l’histoire littéraire, de la pragmatique, de la sociocritique, de l’histoire du livre, des études coloniales ou de l’esthétique de la réception, etc. L’objectif de ce dossier est de réunir des réflexions portant sur les orientations critiques permettant aux chercheurs d’étudier ce continent textuel, aux limites génériques floues, qu’est la littérature de voyages (XVe-XXIe siècles). Si les études scientifiques sur la littérature de voyages sont relativement récentes, ce dossier a l’ambition de montrer comment des études de cas peuvent mener à des réflexions théoriques et méthodologiques. Comment articuler l’histoire du témoignage à celle d’une Histoire qui parfois le dépasse ? Qu’apporte l’analyse des rapports institutionnels qui pèsent sur l’écriture du témoignage et de sa réception ? Comment repenser les enjeux stylistiques et énonciatifs qui structurent l’écriture du témoignage et son contenu ethnographique?

Merci d’envoyer vos articles (taille max : 5000 mots) avant le 31 août aux deux directeurs du numéro :

Grégoire Holtz, gregoire.holtz@utoronto.ca

Vincent Masse, vincent.masse@gmail.com